babette

Pascal Garnier

J’étais la première à détester ce genre de concours. Il fallait quand même faire quelque chose. Pour un marketing plus responsable. Je suis tombée dans le piège. Un opération pour « lyker » une nouvelle marque de lessive. Je ne suis pas une marque de lessive.

Je ne sais pas trop ce qu’étaient ces Blog Awards annuels et ce qu’ils valaient. Mais si seulement ma petite voix responsable, ce regard différent sur le marketing qui doit exister (il faut bien vendre ses pommes) mais qui ne doit pas nous pourrir la vie au quotidien avec ses intrusions publicitaires, ses innovations chargées de «valeur ajoutée», ces nouveaux produits produits totalement inutiles qui ne dureront que le temps de leur campagne de pub…

Pour que les étudiants et leurs enseignants –et surtout les pros- y réfléchissent. Pour qu’ils prennent conscience.

Contrairement à ce qui disait l’un de nos « gauchistes »  de ministre, les jeunes ne doivent pas rêver d’être milliardaires. Seulement d’être des gens biens.

Plein de lecteurs ont voté gentiment pour moi et parmi les retours, cette phrase de réponse de Blog Awards (la gourdasse n’avait pas encore voté pour elle) : « vous pourrez voter à nouveau demain pour ce blog ». Bref, une usine à gaz pour ceux qui ont plein de potes ou des armées de gens pour voter tous les jours, comme les « auditeurs » encartés sur les stations de radio. Tout ce que je hais.

Jamais je ne pourrais vous demander cela. Par respect pour vous. Bref, de la daube.

Dommage, j’y avais cru. Les verres de champagne sur le site me paraissaient quand même curieux. Trop de frime.

Qu’ils restent ensemble à s’auto-congratuler en buvant une coupette. Aidons plutôt les ONG. Cela sera plus utile.