Une initiative de Fashion Revolution à Berlin : la mise en place sur l’Alexanderplatz d’un distributeur automatique de T-shirts vendus au prix de deux euros l’unité.

Une fois que le consommateur insèrait une pièce de deux euros se déclenchait une vidéo montrant les conditions de travail et de salaire de ceux qui les fabriquent,

A la fin des 20 secondes de celle-ci, le « client » peut choisir entre acheter le T-shirt ou les donner à l’association. Personne n’a bien sûr osé acheter ce T-shirt. Mais l’auteur de l’article s’interroge sur le fait de savoir si, à la prochaine promo, le consommateur ne cèdera pas aux mêmes sirènes du prix.

Source : Les Echos