starbucks-logoStarbucks sort un film publicitaire « enchanté » quand ses salariés décrivent leurs conditions de travail…

Coïncidence : ce matin la lettre e-marketing.fr  loue le nouveau film publicitaire Starbucks « Meet Me At Satrbucks », des tranches de vie quotidienne dans des dizaines de pays, des gens heureux naturellement et qui rient en toutes circonstances. Avec comme claim final «Good things happen when we get together ».

Autre son de cloche : ce même jour sur le site Novethic publie un article  relatant le conflit qui oppose les salariés à la chaîne à la direction qui leur impose des horaires « yo-yo » (une pratique courante dans les fast-foods ou autres boutiques, américains ou pas). Une salariée de Satrbucks a raconté ses journées dans une interview au New York Times, ce qui a généré des milliers de messages sur Internet d’autres salariés de la chaîne.  Ils dénoncent tous la pratique du clopening, où un même salarié est contraint de faire la fermeture du restaurant à 23h30 et son ouverture à 4h30 (le même jour bien sûr).

En réponse à cette «fronde», la direction de l’enseigne a pris un certain nombre de décisions. Comme l’écrit le président de Starbucks dans un mail interne: «Nous avons la responsabilité de vous aider à trouver un équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle», a écrit dans un mail interne Cliff Burrows, le président de Starbucks pour le continent, précise Novethic. L’article cite aussi d’autres exemples intéressants.

Comme quoi, «Good things happen when we are together» !