LeclercLes sociétés de relations publiques : des stratégies aux petits oignons […]

Les Pasnouspasnous à la manœuvre (voir la première note de mon blog ici . Bien sûr, on connaît les éléments de langage des communiqués de presse qui polluent toute la qualité et l’impartialité de l’information, mais il ne s’agit que de communication, on le sait. Et les journalistes font semblant d’y croire, ils n’ont plus les moyens ni le temps de vérifier l’info. Mais là où ils mordent le plus, c’est quand il y a des chiffres émis par des instituts de sondages. La vérité vraie. Le mécanisme est simple : l’interview d’un scientifique, naturellement «indépendant», la publication d’un sondage bien estampillé, et l’avis ou la tribune de l’instigateur de l’opération. Cette même semaine, nous assistons à deux opérations de com super bien huilées (c’est le cas de le dire) : le lobby de l’Alliance Française pour une Huile de Palme Durable, créée par des industriels sans – c’est bête ! – y avoir associé des associations de consommateurs, avec une jolie étude du Crédoc (dont on se souvient qu’elle avait fait le même type d’étude pour favoriser la consommation de boissons sucrées pour «favoriser hydratation» (vous trouverez les sources sur Google ou dans le livre Toxic Food (William Reymond, Ed. Flammarion). Top du top, l’opération de Leclerc, une jolie étude d’Ipsos, une pub TV avec un pharmacien en blouse blanche (j’avais cru comprendre que l’ARPP s’y opposait, mais bon, ils abondent dans les pubs américaines pour les dentifrices) et tout plein d’interviews de Michel-Edouard Leclerc himself, cet homme si charismatique qui ne pense qu’au bien-être des consommateurs. J’oubliais également l’opération « obsolescence programmée » (cf. infra).

Résultats super positifs : des dizaines d’articles, sans aucune remarque critique. Il ne faut pas les vexer non plus. Ce sont des annonceurs. même si, comble de tout, ils ne font jamais de pub dans les supports de presse, surtout en presse pro, où on leur déroule néanmoins le tapis rouge à chacune de leurs interventions. Le mythe de l’interview exclusive qui donnerait plus de valeur à son contenu.