Guiding StarsJ’évoquais déjà en 2006, dans une minute marketing, le programme Guiding Stars de l’enseigne américaine Hannaford. Un peu à l’image des Traffic Lights testés en Grande-Bretagne, il indique de manière très simple, grâce à un système d’étoiles, les produits à éviter, trop riches en sucres, sel ou matières grasses…

Ce programme a non seulement incité les industriels à modifier la composition de leurs produits (idem pour les MDD de l’enseigne) mais en outre a apporté des changements durables dans les comportements d’achat des consommateurs.

 Rappelons que le système Guiding Stars appliqué depuis 2006 à tous les produits alimentaires que la chaîne commercialise a permis – entre autres – d’améliorer la qualité nutritionnelle des produits (y compris ses MDD), les marques ayant reformulé leurs produits pour atteindre un meilleur score (même si certains industriels avaient demandé aux acheteurs quel était le prix d’une étoile !). En 2008, la chaîne constatait que les ventes de céréales ou de yaourts porteurs d’étoiles avaient progressé trois fois et demie plus vite que ceux qui n’en possédaient pas. Depuis ce jour la marque a licencié son système et près de 2000 magasins l’utilisent aux USA ou au Canada.

 Une étude menée  en 2013, en collaboration avec la FDA et le ministère de agriculture américain, démontre une nouvelle fois l’efficacité de ce système, considérant que c’est sa simplicité et sa facilité de compréhension, même par les enfants, qui en fait sa qualité. L’étude portait sur les céréales enfants réputées pour les hautes quantités de sucre qu’elles contiennent avec des packagings très confusants, «a virtual billboard of health claims».

En Europe, après des années de lutte, les lobbies agro-alimentaires européens dont le tout-puissant ISLI  ont réussi à écarter les Traffic Lights au profit d’un système de GDA (Guideline Daily Amounts), le système d’information le plus complexe et le plus incompréhensible qui soit, contre l’avis des associations de consommateurs. Je mets au défi qui que ce soit (même les concepteurs du système) de composer un dîner équilibré pour une famille, en fonction de ce que chacun de ses membres aura consommé dans la journée.

Source : Chron.com