findusC’est tout bête mais tellement bien : Findus fait désormais figurer sur ses portions sécables leur mode de cuisson. Cela évite de garder le carton qui encombrait le congélateur pour garder le mode d’emploi et surtout de ne pas être contraint de jeter un truc dont on ne sait plus ce que c’est et comment cela marche.
En plus, c’est écrit en grand et facile à ouvrir pour les seniors.
Juste pour rire parce qu’il ne faut pas non plus être trop gentil : en 2006, le jeune directeur directeur général, découvre, ébahi, dans une super opération de com – l’observation de dix familles façon le Loft – que ces drôles de personnes, ses clients, mettaient tous les soirs leurs plats à réchauffer dans un petit bloc cubique qui faisait «ding» quelques minutes plus tard. Leur micro-ondes. Derechef, il décide de réagir et «innove» comme on dit dans les communiqués de presse : «après quarante ans de conditionnements en barquettes alu, on est passé à des barquettes compatibles micro-ondes» (Libération). Trente ans (décalage entre la généralisation du micro-ondes) que nos chères ménagères s’em… à transvaser leurs produits surgelés en aluminium dans un plat ad hoc pour qu’ils puissent passer au micro-ondes. Il était temps.
Mais merci quand même Monsieur Findus. Ma maman va pouvoir tranquillement déguster vos épinards en branches à la crème fraîche. Ils sont vraiment bons.