Il y a quelques semaines, aux Etats-Unis, McDonald’s a signé un partenariat avec l’association Alliance for Healthier Generation financée pour partie par l’American Health Association, elle-même financée par les grands laboratoires pharmaceutiques et l’industrie agro-alimentaire et la Fondation Clinton. La chaîne annonce s’engager à ne plus proposer de sodas pour ses Happy Meals et ne proposer que de l’eau, du lait ou du jus de fruits, dans les 20 marchés sur lesquels elle est implantée qui représentent 80% de son chiffre d’affaires. Un engagement fortement soutenu en publicité et en relations presse. Grand bémol : la chaîne s’engage à agir dans les trois ans qui viennent sur un tiers ou la moitié de ces 20 marchés prioritaires et en 2020 – soit dans sept ans! – pour la totalité de ces mêmes marchés. Les petits Français pourront donc continuer à se «régaler». McDonald’s propose désormais dans ses McCafés des offres goûter…

 

Sources : cspi.net; foodpolitics