Lidl-Logo.svgConclusion – inattendue pour un oeil français  – d’une étude menée en Grande-Bretagne : les consommateurs se sentent plus proches de ce format de distribution.

Depuis le début de la crise, les deux enseignes Aldi et Lidl ont connu des progressions spectaculaires au Royaume-Uni.

Le magazine The Grocer.co.uk publie une étude  qui met en exergue le fait que les consommateurs britanniques ont beaucoup plus confiance dans les marques de hard discount même s’ils reconnaissent la qualité des enseignes traditionnelles. Ils considèrent que ces enseignes sont plus simples, plus humaines qu’elle leur rend la vie plus facile.

Comme me le disait un expert récemment : «on se demande pourquoi les panélistes continuent à considérer les hard discounters comme étant des magasins à part. Ce sont maintenant des magasins de proximité comme les autres».