mini canAprès une stratégie de « drink more », les bouteilles deux litres, Coca-Cola passe au « drink less » et achète, pour légitimer cette initiative, le soutien de diététiciens américains renommés.

Dans le journal Star Tribune Health, une journaliste de l’Associated Press décrit la manière dont Coca-Cola rémunère les diététiciens américains pour promouvoir cette boisson comme un snack santé.

C’est le site Food Politics de Marion Nestle qui le rapporte. Certains diététiciens, très souvent reconnus, publient online des posts vantant les mérites des « mini-cans » de Coca-Cola en tant que snack. Ces posts apparaissent ensuite dans des milliers les blogs spécialisés en nutrition et d’autres sites, voire ceux de de grands titres. Ces diététiciens affirment ainsi qu’il s’agit d’une «boisson rafraîchissante», d’une version de taille «contrôlée» de leur boisson préférée, comme des petits paquets d’amandes ou de dessert. Une façon de déculpabiliser les amateurs pour cette boisson tant décriée et dont les volumes de ventes ne cessent de baisser aux Etats-Unis.

Toujours aussi responsable, la firme Coca­-Cola a déclaré que la firme souhaitait «aider les gens à prendre les décisions qui étaient bonnes pour eux » et précise qu’elle travaille effectivement avec un réseau de diététiciens, sans préciser naturellement combien ces experts sont rémunérés. Il ajoute que «d’autres grandes marques font la même chose». La journaliste précise en effet que Kellogg ou General Mills ont des stratégies très proches, en soutenant les étudiants, en publiant des études publiées dans des newsletters destinées aux professionnels. Jusqu’à PepsiCo vantant les mérites nutritionnels de ses chips !

Le site Natural Society rapporte quant à lui la publication par l’Associated Press d’un rapport (dont semble issu l’article) soulignant ces relations entre Coca-Cola et ces «nombreux» experts santé qui, depuis quelques semaines, diffusent le message selon lequel la boisson peut s’intégrer dans un «régime santé».

Cerise sur le gâteau : cette opération a eu lieu en février, à l’occasion de lAmerican Heart Month. Et en plus, ils ont le sens de l’humour…