des-grains-de-cafe_426-19314834L’objectif d’une start-up britannique : réduire le gaspillage en amont sur les cafés servis dans les restaurants.

Les recherches et l’utilisation des déchets alimentaires comme source d’énergie se multiplient. Une info du site Springwise.com,  toujours aussi inspirant. On savait que le marc de café était bon pour nos jardins, il l’est aussi pour l’énergie verte.

La société Bio-Bean se propose de collecter les déchets de cafés vendus dans les coffee shops et autres fabricants qui les fournissent et de les recycler pour les transformer en biofuel que la société annonce comme étant neutre en carbone versus la production industrielle de bio-carburants sur des terres arables. Il est ensuite revendu, toujours dans la ville de  Londres pour alimenter des chauffages ou servir de carburant. S’agissant du seul café quand on voit ces tonnes de marc de café jetées dans la restauration collective, dans votre cafétéria d’entreprise, on se dit que c’est une bonne idée. Et il doit en exister tant d’autres.

Les initiatives se multiplient mais seulement à des niveaux locaux, jugées trop souvent bobos ou écolos, alors qu’il s’agit de vraies solutions. Je vous recommande la lecture de tous ces sites verts ou durables bourrés d’idées, trop nombreux pour être cités. Quelques mots-clefs sur Internet y suffiront.

Le seul dilemme : être écolo ou faire du pognon ? C’est à craindre bien sûr. Dérives de l’économie fonctionnelle que j’évoquais récemment ici. Un simple clic sur Internet pour «huile de friture recyclée» et les réponses d’achats abondent… J’ignore s’il faut s’en réjouir.

 Source photo : freepik.com.