reine cifNous avions déjà eu droit en 2013 au preux chevalier qui, après avoir utilisé Cif, se transformait en reine. Une pub qui valut pas mal de critiques à la marque.

Nouveau pas franchi en 2014, et non des moindres, avec la Belle au Bois Dormant – en film animé à la Disney – qui s’empresse de nettoyer son château avant que le Prince Charmant ne vienne la réveiller, sans oublier de se remaquiller naturellement. En 2013, une internaute avait envoyé une lettre à Unilever pour s’étonner du machisme de la pub du chevalier. La réponse, parue sur le site rue89 est une merveille et notamment cette petite phrase : «L’objectif de cette campagne n’était en aucun cas d’altérer l’image de la femme ». Ben voyons.

Pour mémoire, rappelons que le président d’Unilever a reçu, en plus de ses millions d’euros de rémunérations diverses, une prime de 508000 euro, pour le remercier de sa contribution à la performance du groupe en termes de «développement durable». Comme quoi, le marketing responsable ne fait définitivement pas partie de la Responsabilité Sociale de l’Entreprise.

A vos souris pour, vous aussi, recevoir une jolie lettre d’Unilever.

<p style= »text-align: justify; »>