ma-grossesse-doctissimo-01La toile a été bien tissée (c’est le cas de le dire !). Après avoir racheté le site Doctissimo, qui développe des applis naturellement, Lagardère Active arrive sur le marché de la pharmacie online.

En 2008, Lagardère Active rachetait 54% du site Doctissimo, l’un des sites les plus réputés en termes de « conseils médicaux ». La société en possède désormais 100%. Ayant travaillé sur le sujet, je me souviens de textes de conseils sur l’anti-cholestérol qui ressemblaient fort au contenu des sites dont les pubs figuraient sur les côtés. Du brand content sans doute.

Un pas de plus, la multiplication des applications. La première, normale, naturellement pour passer du desktop au portable, puis des applis de plus en plus segmentées comme «ma grossesse doctissimo». On imagine la qualité des cibles en termes publicitaires.

Etape supplémentaire, la vente de médicaments online avec Doctipharma qui, selon l’article, «a obtenu l’agrément pour vendre 3.000 médicaments sans ordonnance». Selon l’article, ce service «est exclusivement réservé aux pharmaciens détenteurs d’une officine physique et ayant obtenu l’agrément des autorités régionales de santé [..].Dans la pratique, DoctiPharma propose une solution qui permet aux pharmaciens de créer leur officine en ligne et donne accès à ces sites sur la plateforme DoctiPharma». En attendant que le gouvernement n’autorise les pure-players, un amendement déjà proposé par le député PS Richard Ferrand.  au nom de la réforme des  professions réglementées».

Labos annonceurs, vous allez vous régaler. A n’en pas douter, vos conseils publicitaires seront précieux aux malades.

Google, Apple, Samsung et tant d’autres prennent le même chemin. Rassurons-nous, ce n’est que de la philanthropie.