pressionsurlessalariésIl paraît qu’il existe un marketing des ressources humaines… LinkedIn a constaté lors d’une étude auprès de ses abonnés que bon nombre de ceux qui cherchaient un job (42%) seraient tout à fait prêts à rester dans leur société s’ils connaissaient les propositions de leur propre groupe…Les plus grands groupes notamment font très peu circuler leurs offres de mobilité interne. Ainsi LinkedIn va proposer aux internautes travaillant dans telle ou telle société, des offres d’emploi de cette même société.

Dans la même série, en plus glauque, Amazon, ne voulant surtout pas s’intéresser aux raisons pour lesquelles ses salariés ne sont pas motivés – les connaissant trop bien – vient de lancer un programme baptisé «Pay to Quit», rémunérant 2000 dollars la première année les salariés qui le souhaitaient (jusqu’à 5000 dollars). Bezos, le patron d’Amazon, a titré la lettre envoyée à ses actionnaires pour leur préciser sa stratégie  – la justifiant par le fait que ces salariés ne contamineraient pas les autres  et ne feraient pas de procès à la société –  «S’il vous plaît, ne prenez pas cette offre». Le Point.fr, qui rapporte ce fait, précise qu’il s’agit d’un «trait d’humour». Ah oui?

Sources : mashable.com , Le Point.fr