http://3204group7.wordpress.com/

http://3204group7.wordpress.com/

Bien sûr, c’est inimaginable en France tant les industriels sont responsables. Aux USA, ils s’en moquent. Dommage que ces mêmes sociétés soient aussi présentes en notre beau pays…

Le Congrès américain a pris récemment un certain nombre de recommandations «volontaires» destinées à la limitation du marketing vers les enfants et adolescents sur les boissons énergisantes, préférant naturellement, comme en France, l’auto-régulation à la loi.

Le très intéressant site Foodpolitics.com cite un rapport, Buzz Kill, réalisé par des sénateurs à propos des règles de l’auto-régulation des boissons énergisantes auprès des 16 plus grandes entreprises. Les résultats sont édifiants, voire hilarants si tant est que nous ayons le sens de l’humour.

Premier constat, seules douze d’entre elles sur les seize ont répondu. Parmi elles, seulement quatre (qui représentent néanmoins 90% du marché) déclarent vouloir respecter ces consignes de ne pas faire d’actions de marketing avant l’âge de 18 ans.

Une seule société s’engage réellement en termes d’alertes sur les packagings, sur la publicité dans des émissions (enfants ou non) dont les audiences des moins de 18 ans ne dépassent par les 35%, limitant l’accès à leurs sites (du pipeau comme on le sait) et de ne pas mettre en scène des moins de 18 ans dans leurs publicités.

Onze d’entre elles s’engagent à ne pas organiser d’opérations de distribution d’échantillons ou de faire d’action de marketing scolaire. Six s’engagent à ne pas créer «événements inadaptés», d’autres s’y engagent «sous conditions». Les derniers ne répondent pas.

La plupart des douze entreprises qui commercialisent ces produits s’engagent à ne pas inciter les adolescents à mélanger alcool et energy drinks, mais les plus grandes refusent à s’engager à renoncer à des campagnes de communication destinées aux adolescents.

La conclusion de Marion Nestle, nutritionniste et auteure du blog: les sociétés qui contrôlent 90% du marché des energy drinks ont décidé… de ne rien faire. Elle évoque positivement les mesures européennes prises dans le bon sens. Lesquelles sont-elles respectées? Le site français de Redbull est à ce titre exemplaire.