gourmet perleAyant un chat en garde alternée avec ma fille, elle me recommande Perle de Gourmet (Purina, Nestlé). Petit problème, elle ne lèche que la sauce, laissant le reste à quelque chat voisin, plus affamé, dont il vient se régaler.

Le site est très beau, on pourrait presque entendre le ronronnement du chat. Un coup d’œil à la composition du produit. Quel que soit le «parfum», la composition est la même : «viandes et sous-produits animaux dont 4% pour le produit concerné (dinde, canard, poisson, ou agneau) ; extraits de protéines végétales, poissons et sous-produits de poisson, substances minérales, sucres». Je vous épargnerai les additifs, cela serait trop long, sinon un truc rigolo : taux d’humidité : 79% (de l’eau?). 5,84 euros le kilo dont je jette plus de la moitié quand le chat voisin vorace dort. A ce prix, rien de mieux que quelques morceaux de tranches de jambon ou de viande hachée.

Nous avons découvert il y peu de temps, le «minerai». On sait – entre autres – à quoi il sert ; cela ne date pas d’hier.

Mais tout cela est très sérieux, l’engagement de Purina sur son site:  «Notre vision : être la société qui inspire le plus confiance pour enrichir la vie des animaux de compagnie et celle des personnes qui les aiment».

Un message pour Foodwatch.org  qui a «vaincu» un produit bio et s’étonne encore des «ruses» des industriels en termes d’étiquetage. Les méchants.