hsbcSelon l’AFP, HSBC « reconnaît priver de publicité les journaux à la couverture hostile ».

Au moment où l’on apprenait par The Guardian que le patron d’HSBC Grande-Bretagne détenait un compte en Suisse bien approvisionné, l’AFP, ce même directeur général reconnaissait qu’il avait supprimé ses investissements publicitaires des titres qu’il considérait comme ne leur donnant pas une bonne image, tout en affirmant qu’il ne s’agissait pas de les influencer«C’est du bon sens, c’est le business qui veut ça: nous ne plaçons pas de publicités à côté d’articles hostiles parce que ces dépenses publicitaires ne nous rapporteraient rien»,
Liberté de la presse avez-vous dit ? Là encore, rien de tel ne pourrait arriver en France : http://www.acrimed.org/article4585.html
.