ogmDepuis des mois, le projet Safe and Accurate Food Labeling Act, qui obligerait les industriels à faire figurer la présence d’OGM dans leurs produits est omniprésent. Les industriels se défendent avec force dollars avec, en tête, le lobby des fabricants, the Grocery Manufacturers Association et celui des biotechnologies… dont on imagine facilement qui en sont les membres. Selon le site commondreams,  PepsiCo, Nestlé, Coca-Cola et General Mills font partie des «donneurs» les plus actifs pour lutter contre ces projets de loi, voire même des sociétés qui se revendiquent bio ou natural. Au total, 17 millions de dollars auraient été dépensés pour lutter contre cette loi.

Le Vermont est l’un des premiers états à imposer une loi en faveur d’un étiquetage des produits OGM, même si, toujours selon commondreams, cette loi pourrait être retoquée. Le GMA est bien sûr à la manœuvre.

En France, les défenseurs des OGM restent nombreux. On se demande pourquoi. Pour nourrir les pauvres gens sans doute. Les lobbies veillent au grain… OGM s’entend.