Signature en grandes pompes d’un Contrat de la filière alimentaire, le 19 juin dernier avec tous les partenaires (Etat, Ania, FCD…). Pas moins de 76 pages et… quatre lignes concernant l’amélioration de la qualité nutritionnelle des produits dans le cadre d’un « Pacte qualité ingrédients » présent – curieusement – dans le volet Export/promotion. Mais attention, l’Etat est catégorique : « Une réponse ambitieuse des professionnels est attendue, en 2013, sur l’amélioration de la qualité de l’offre alimentaire (notamment nutritionnelle, mais pas uniquement), sur la base d’engagements volontaires et contractuels afin de démontrer la pertinence et l’efficacité des démarches volontaires. ». Les industriels de l’agroalimentaire ne doivent plus en dormir la nuit. Quelques jours plus tard, un amendement imposant la traçabilité des viandes, y compris dans les plats cuisinés, était rejeté.
Selon certaines estimations, l’alimentation serait responsable d’un tiers des cancers en France mais le ministère de la Santé n’avait peut-être pas été convié à la signature de ce contrat. Fameuse idée vraiment d’avoir associé dans le même ministère l’agriculture et l’agro-alimentaire. Il s’agit de nos emplois que diable, pas de nos vies !
Source : Agriculture.gouv.fr