Le consommateut is watching you

Le consommateut is watching you

Cette même semaine, deux initiatives de deux ONG qui devaient éclairer un peu plus les consommateurs. Transparency International vient de créer une base de données, Contexte Positions qui recense toutes les actions menées par toutes sortes de lobbies (financiers, agro-alimentaires, biotechnologies…), des groupes politiques, services publics, associations professionnelles, syndicats…  ou membres de la société civile (ONG, associations…). Un outil qui devrait être très précieux pour les journalistes.

Débusquer les étiquettes

La seconde est celle de Foodwatch, organisation déjà présente en Allemagne et aux Pays-Bas et qui s’implante en France, dont l’objectif est de dénoncer les mensonges des marques sur leurs packagings. Légaux pour la plupart d’entre eux, mais subtilement confusants Prenons l’exemple récent du 100% filet cité par le site. Ce 100% est utilisé à toutes les sauces : 100% filet dans du surimi, certes, mais on oublie qu’un bâton de surimi ne contient que 30 ou 40% de poisson, le reste étant de la fécule de pommes de terre. 100% de filets de poisson ? Mais seulement 72% de poisson, le reste étant de la panure (et encore, grâce à un code de bonne conduite en France, ce taux peut descendre jusqu’à 62% dans d’autres pays) française, dans d’autres pays. Des panés de poisson toujours dont il n’est pas besoin d’ajouter de la matière grasse pour les cuire ? Normal, puisque le gras, il est déjà dans la panure…

Une initiative qui ne pourra qu’encourager les marques à plus de vigilance… et plus d’honnêteté.