Alors qu’année après année l’étude Australie/TNS Sofres démontre la publiphobie croissante des consommateurs, les annonceurs n’ont de cesse de rentrer par la fenêtre.

La chaîne britannique Tesco annonce ainsi qu’elle va scanner ses clients aux caisses. Des écrans diffuseront ensuite instantanément des publicités en fonction du profil du client, son sexe, son âge… Comble du luxe, les publicités varieront selon les moments de la journée. Pour Tesco, ces écrans offre une «manière innovante pour enrichir l’expérience de shopping des clients». Quel enrichissement en effet.

Selon l’AFP, la société Amscreen qui fournit Tesco annonce qu’elle souhaite aussi installer ses écrans dans les hôpitaux, les aéroports, les gares ou les banques. Honteux.

Dans le même ordre d’idées, selon Influencia Mondelez (ex-Kraft) teste des « Smart Shelf » : des détecteurs qui identifient le passant dans le linéaire en fonction de son âge, son sexe, etc. et lui proposent un coupon de réduction personnalisé, pour Oreo notamment.