Repéré sur le site de Que Choisir , le lancement par Andros, il y a quelques mois, de «Fruit à tartiner», en opposition frontale avec Nutella, avec un avantage santé supposé bien supérieur… 

Andros1_largeLas ! Si le produit ne contient pratiquement pas de matières grasses (heureusement!), il contient 50% de sucres, comme les confitures standard, les plus saines d’entre elles, industrielles ou «artisanales» proposant des taux de fruits bien supérieurs, jusqu’à 75% de fruits. Selon Que Choisir, «une portion moyenne (30g) ne contient que 15 g de fruits, soit l’équivalent d’une fraise (!), et 14g de sucres simples, soit l’équivalent de 2,5 morceaux de sucre».

Seule innovation, purement marketing : la texture de la confiture.

Rien sur le site de la marque sur les valeurs nutritionnelles du produit. Par pudeur sans doute.

J’ai découvert à cette occasion un nouveau label, «approuvé par les familles»,  créé par l’institut  Juniors & Co, sans que, comme pour les Produits de l’année ou les Saveurs de l’année, quelle que soit la méthodologie, ne soient prises en compte les valeurs nutritionnelles des produits, ni que soit abordé la responsabilité des marques en matière de nutrition. Seulement le goût.  On se demande pourquoi.