alcohol-quotes-hd-wallpaper-2Bacardi prône le «slow drinking» et Pernod Ricard crée un Youth Action Council pour mieux connaître les habitudes des 20-30 ans. Ils sont formidables […]

Sur son remarquable blog, Jean-Yves Nau,  décrit ce matin la stratégie du groupe Bacardi Martini avec son programme de cocktails «Slow Drinking» ®. Créé il y a trois ans son objectif est, selon le groupe «pour transmettre les principes clefs d’une consommation raisonnable et raisonnée […] Le « Slow Drinking® a su s’imposer auprès du grand public sous forme d’ateliers cocktails, recommandant par exemple de toujours associer des mets « pour une consommation plus lente» ; «respecter la juste dose» ; «proposer unverre d’eau à ses convives avant de déguster un cocktail ». Jean-Yves Nau y ajoute ironiquement une dernière recommandation «ensuite, recommencez».

Bref, toujours selon le groupe, une «dynamique trendy pour vivre une expérience unique où le plaisir est central et indissociable de la modération». Comme le conclut Jean-Yves Nau, la recommandation d’une «alcoolémie bien maîtrisée».

Cette même semaine, on pouvait lire dans l’hebdomadaire The Grocer  (le LSA britannique) que le groupe Pernod-Ricard créait un Youth Action Council, un think tank constitué de neuf personnes, de toutes nationalités, qui ont moins de trente ans. Ils auront pour mission de soumettre des «idées innovantes». Alexandre Ricard, deputy CEO, précise que «ces jeunes salariés sont les porte-parole d’une nouvelle génération, vitale pour Pernod-Ricard».

Mais rigueur avant tout. L’accès à leurs sites est interdit aux moins de 18 ans. Sans modération. Il suffit de choisir son année de naissance. Qu’en pense l’ARPP ?

Rassurons-nous. Rien ne change sous le soleil du rhum ou du pastaga.