http://wallruru.com/bmw-logo-10-59173-backgrounds.html

http://wallruru.com/bmw-logo-10-59173-backgrounds.html

Les données connectées font rêver tous les annonceurs. BMW refuse de céder à leurs sirènes. Les autres marques seront-elles aussi vertueuses ?

Lu sur Ad-exchange.fr, BMW a déclaré ne pas vouloir vendre ses données qui seront liées aux objets connectés bientôt installées dans leurs voitures, au GAFA mais aussi aux sociétés d’assurances. Citation pertinente du patron marketing ventes de la firme : «Non merci».

D’autres n’auront sans doute pas les mêmes scrupules et le lancement d’Apple Watch fait craindre le pire, avant tous les autres objets connectés, notamment sur la santé. L’auteur de l’article conclut «ces marques qui ont accès à ces données sont assises sur une mine d’or qui peut aussi s’avérer une bombe à retardement si elles ne font pas très attention à l’usage qu’elles en feront… ».

Mercredi, la lettre de l’Atelier publiait un article , rapportant qu’un sénateur américain venait de publier un rapport sur la sécurité des voitures connectées. Il considère que «les constructeurs sont inconscients des dangers en termes de piratage des données voire de prise de contrôle d’un véhicule». Ce sénateur a interviewé tous les grands constructeurs. Un certain nombre d’entre eux ont refusé de répondre. Il constate que les constructeurs automobiles font montre «d’un manque de discernement» s’agissant du piratage des données «à peine protégées», le plus souvent transmises à des tiers que sont les data centers.

Respect des données privées. Au début, il ne s’agissait que du respect du consommateur. Maintenant, il ne s’agit plus que de business. Souhaitons que les marques résistent.