vahce d'enferOn le sait distributeurs et industriels sont, depuis plusieurs mois, tombés amoureux des petits producteurs et éleveurs français, n’hésitant pas à arborer leurs chemises à carreaux dans leurs rayons ou sur leurs packagings. Ce mouvement du «local» a été initié par les distributeurs américains il y a plusieurs années. Dernières initiatives de ces mêmes distributeurs : la première vient de la chaîne Meijer, qui, chaque semaine, propose sur Facebook, Twitter ou et Pinterest le portrait de l’un de ses 100 producteurs locaux avec photos bien sûr du fermier, de sa ferme… La seconde est celle de la chaîne Dorothy Lane qui organisait en juin dernier un «Honestly Local Harvest Dinner». Pour $25 les clients ont eu l’occasion de dîner avec les producteurs locaux de l’enseigne.